l'Exhibition Mammaire

Publié le par Lyne de Montmartre

Ou appelé plus communément « Allaitement en public ».

Pourquoi un billet sur le sujet ? Et bien parce que cet après-midi, les Seintes de McMaman relayait sur sa page Facebook un lien vers un post du site Cher Voisin de Transport.

Ce lien m’a fait tout simplement bondir sur mon canapé (Mes chaises sont trop peu confortables). Pour ceux qui ont la flemme d’aller le lire, voilà ce que ça dit:

 

"Ma chère voisine de transport,

Je comprends que ton nouveau né ait faim aux heures de pointes, mais sache que l'allaitement est un acte exclusif entre une mère et son enfant, de fait, il faut, pour le confort de chacun, ÉVITER D'EXPOSER SES MAMELONS dans une rame bondée, surtout en fin de journée...Merci !

Sincèrement vôtre, La Ganiche metro 13"

Autant, le texte, on s’y est fait, l’allaitement public gêne … Car on y expose ses mamelons (même si, à mon avis, si j’exposais MES mamelons, on me le reprocherai pas trop).

 

Je ne sais pas quels problèmes ont ses gens avec la vue d’un mamelon entraperçu l’espace d’une seconde alors qu’ils ne s’indignent pas de ces affiches qu’on trouve à hauteur de morveux sur tous les kiosques parisiens et sur la vitrine d’un vendeur de journaux sur deux.

 

Ça pourrait être de la jalousie parce que les femmes allaitantes ont généralement une poitrine généreuse, bien formée, bien …. Oups je m’égare. Mais non, c’est parce que ces gens perçoivent l’allaitement comme malsain. Parce qu’ils ont cette image sexuelle du sein.

Je plains ces gens de ne pas pouvoir faire la différence entre un sein érotique et un sein nourricier. Bordel, je suis un homme et j’arrive à faire la différence comme quoi c’est une question de volonté. Comme le dit si bien un ami: « Les Seins et les Châteaux de Sable ont un point commun. C’est prévu pour les bébés et c’est papa qui joue le plus avec. »

Du coup quand je vois ce genre de réaction, je me demande si ces gens sont en extase devant les pis d’une chèvre ou s’ils arrivent à boire du lait alors que ça sort des seins de la vache.

L’allaitement est un acte naturel qui renforce la dépendance du bébé à sa mère et du coup réconforte la mère dans son rôle indispensable ce qui diminue énormément les risques de baby-blues. L’allaitement détend, de par la production d’endorphines. Il permet également au papa de faire ses nuits, ce qui le détend aussi, surtout pour une première naissance où il est complètement paumé.

Pour certaines personnes, la science nous a permis d’outrepasser ce don de la nature en créant les Laits Infantiles et les biberons. Ces mêmes biberons qui ont empoisonné nos enfants au BPA pendant des années et qui continuent sûrement de le faire avec une autre substance pour l’instant inconnue ou non dévoilée. Ces laits infantiles qui se disent meilleurs que le lait maternel, lait qui est produit par la mère pour les besoins de son enfant, j’ai du mal à comprendre comment du lait issu de lait de vache peut être meilleur pour un nourrisson.

La Femme allaitante produit des protéines adaptées au nourrisson, des vitamines et du fer en doses adaptées. Le Lait Infantile quant à lui, offre du lactose (ce sucre que même certains adultes n’arrivent pas à digérer, comme dans la pub matin Léger de Lactel) ainsi que du fer et des vitamines en excès.

Les vaches et l’Homme ont 14000 gènes communs sur 22000, soit 63% de gènes communs. Nous avons donc plus de gènes communs avec les cochons (95%). Pourquoi ne donne t’on pas du lait de truie à nos enfants pendant qu’on y est ?

Bref, vous l’aurez compris, le Lait Maternel est bien plus adapté que le Lait Infantile.

Donc allaiter c’est bien, le Ministère de la Santé est d’accord l’OMS aussi (enfin là c’est pas forcément un bon exemple).

Viens ensuite le fait d’allaiter en public. Pour comprendre pourquoi l’allaitement en public est un DROIT, nous allons aborder le sujet très controversé de l’allaitement à la demande.

Nous allons donc reprendre une recommandation de l’Unicef: « l’allaitement maternel est recommandé pendant au moins deux ans et insistent sur le fait qu’il doit être ‘ à la demande ’ , c’est à dire chaque fois que le nourrisson le demande ou que la mère le désire. »

En effet, j’ai un gros problème avec les gens qui décident d’horaires pour nourrir leur nourrisson. C’est assez horrible comme concept je trouve. Il est 8h45, le morveux a faim mais non ! Il a déjà mangé à 8h, le prochain biberon est à 10h. Ou non, on est dans le métro tu attendra !

Maintenant imaginez-vous à la place du morveux, vous avez les crocs, vous aimeriez pas vous bouffer un p’tit Twix en attendant le dîner ? Si ? Ben lui aussi. Seulement lui il a pas le droit parce qu’à 1 mois il fait des caprices pour avoir le sein. C’est bien connu.

Moi j’invite tous les gens dans le métro ou tout autre lieu public de se priver de bouffer, grignoter en dehors des heures de repas (ou de vous devoir manger un Twix assis sur des chiottes qui n’ont apparemment pas vu de balai à chiottes depuis plus de 15 jours pour ne pas être vu). Ou de ne devoir manger votre Kebab que chez vous ou sous une couverture en plein été. Ou de vous installer dans un endroit qui pue le phoque décédé où les gens sont 4 à 5 fois plus grands que vous et vous regardent avec un regard assassin. Je suis sûr que vous aimeriez retrouver la poitrine de votre maman pour vous blottir de dans, au chaud en sentant sa douce odeur lactée.

Cette attitude que je trouve révoltante nous n’en n’avons pas souffert quand nous étions en Guyane où les mères n’ont aucune gêne à sortir leur nichon devant quelqu’un d’autre pour nourrir leur morveux, parce que là-bas, c’est un acte évident et pratique (L’allaitement exclusif n’a pratiquement pas cours, en général les femmes donnent le biberon à la maison et le sein quand elles sortent du coup elles ne voient pas l’intérêt d’allaiter si ce n’est pas pour le faire dehors). Ma femme allaitait dans la rue, au travail, au supermarché etc… et n’amassaient que des sourires encourageants et bienveillants. Depuis notre retour en métropole, la morveuse n’avait encore que 9 mois, les regards se sont transformés, sont devenus dévisageant, pervers et à la limite insultants.

J’invite tous les zhoms dont les femmes allaitent à être fier de leur choix, de l’assumer même en public et à lancer à leur tour des regards insultants à ceux qui dévisagent leur aimée. L’allaitement, c’est un acte d’amour envers son enfant et l’amour n’a pas de frontière encore moins l’entrée d’un bus.

CopyHeart 2011 par Zhom. La Copie est un acte d'amour. Copiez et partagez autant que nécessaire.

http://garbalovina.free.fr/blog2zhom/?p=206

Publié dans coups de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je pense que c'est un peu la société qui a inculqué cette vision négative de l'allaitement en public. 9a risque d'être difficile de changer les mentalités que ce soit des hommes et même des femmes
Répondre
L


oui, bien sûr, mais cela en une seule génération, ma dernière fille a 30 ans et je l'ai allaitée, même en public, au restaurant ou quel que soit l'endroit où je me trouvais et ceci dans unlieu
assez "machiste" puisque c'était en Corse, et personne n'y trouvait à redire. Maintenant, c'est aux jeunes femmes de se battre pour que ce qui s'est créé en une génération s'efface et que la
tolérance s'installe: chacune doit être libre d'allaiter son enfant selon son désir: au biberon ou au sein